Saison 2019/2020 : cours les mardi et les jeudi au DOJO, 15 Bld Pierre Sémard 06300 NICE - Tél. 06 63 39 05 17 ou 06.61.32.24.08 - Inscription toute l'année, tarifs dégressifs et réduction famille. Reprise Mardi 3 Septembre 2019

 

        JUDO  CLUB  G A Z É L E C


15, Bd. Pierre Sémard 06300 NICE   04 93 55 76


(PROFESSEUR : Guy BUFFA 06 63 39 05 17)

 


REPRISE DES COURS DE JUDO: MARDI 3 SEPTEMBRE 2019.

 

DOJO: DISCIPLINES ENSEIGNÉES: JUDO. AKIDO. KARATÉ.



IMAGE 1.png
IMAGE 2.jpg
IMAGE 3.jpg
IMAGE 4.jpg
IMAGE 5.jpg
IMAGE 6.png

 

MORIHEI UESHIBA                                         JIGORO KANO                                    GICHIN FUNAKOSHI

FONDATEUR DE L’AÏKIDO                            FONDATEUR DU JUDO                           FONDATEUR DU KARATÉ

 

LE JUDO :(littéralement voie de la souplesse) est un art martial et un sport de combat d'origine japonaise, fondé par JIGORO KANO en 1882. Il se compose pour l'essentiel de techniques de projection, de contrôle au sol, d'étranglements et de clefs.

L'AÏKIDO : Se compose de techniques aux armes et à mains nues utilisant la force de l'adversaire, ou plutôt son agressivité et sa volonté de nuire. Ces techniques visent non pas à vaincre l'adversaire, mais à réduire sa tentative d'agression à néant. L'aïkido peut être considéré comme la concrétisation du concept de légitime défense. Pour son fondateur MORIHEI UESHIBAl'aïkido est incompatible avec l'idée de compétition, n'est pas un sport mais une méthode ayant un objectif de paix entre les hommes.

LE KARATE-DO: Est dit être un art martial japonais. Cependant, l'origine est okinawaïenne (l'ile principale de l'archipel des Ryūkyū, qui a longtemps constitué un royaume indépendant du Japon, au sud de l'île de Kyūshū. En japonais, le kanji (idéogramme, littéralement écriture chinoise) « kara » signifie le vide, et plus précisément la vacuité au sens bouddhique du terme, « te » est la technique et, par extension, la main avec laquelle on la réalise. On traduit donc karaté littéralement par « la main vide ». On pourrait aussi dire, et penser, « à main nue ». Cependant, à l'origine, karaté était écrit avec les kanjis, qui signifient « boxe chinoise » (« Tō-De », « la main de Chine »). En 1935, à cause de la montée du nationalisme japonais, et aussi surtout à cause de l'antagonisme sino-japonais, pour faciliter la reconnaissance et la diffusion du karaté, mais aussi par ce qu'il était un fervent adepte du Bouddhisme Zen, GICHIN FUNAKOSHI  a remplacé ces kanjis par l'orthographe actuelle, pour « gommer » l'origine chinoise, sacrifiant ainsi à l'usage japonais du moment.


ce site a été créé sur www.quomodo.com