De 1952 à 1984


 

 

Le Budokan, école de judo du Gazelec, a ouvert ses portes le 1er juillet 1952 dans un local mis provisoirement à disposition par la C.A.S. de Nice, au boulevard Carabacel.
 
Consacrée à l'étude du judo, sous la direction technique de MM. Robert et Robert ROBECCHI, le Budokan connut aussitôt un gros succès, puisque vingt-deux élèves pratiquèrent dans une salle, qui dut être fermée le 13 février 1953 pour permettre l'aménagement d'une cantine.
Privés de leur salle d'entraînement, les judokas purent pratiquer dans certaines salles de Nice et des environs.
 
Au début septembre 1953, avec l'autorisation de la direction du C.A.P.T.G. qui mit un local à la disposition du Budokan, les judokas édifièrent un nouveau dojo qui put être inauguré officiellement le 8 novembre 1953.
Par la suite, les responsables de l'A.S. Traminots, soucieux de conserver à leur club un amateurisme intégral, firent appel aux frères ROBECCHI.
 
Le comité d'entreprise de la compagnie T.N.L. mit à la disposition de cette nouvelle section une salle, ce qui donna naissance à une association fructueuse Gazelec - A.S. Traminots.
C'est ainsi que de nombreux judokas des Alpes-Maritimes, des judokas italiens, belges, anglais, connurent les experts japonais, boursiers du Centre culturel français, notamment Isannu ISHI!, cinquième dan, Keichi SATO, cinquième dans, Goro HA"ITORI, quatrième dan.
 
PARTICIPATION AU DÉVELOPPEMENT DU JUDO SUR LA COTE D'AZUR
Après la fondation de la section judo du groupement sportif de l’Électricité de France à Saint-Raphaël, la position du Budokan (Gazelec - A.S. Traminot) permet au service des sports de la ville de Beaulieu et à l'Union sportive de Villefranche d'étudier la création de deux nouvelles sections.
A Nice, un grand club de judo, réservé aux jeunes apprentis et étudiants, débutera vers la fin de l'année 1960.
 
Le Budokan peut, dès à présent, afin d'aider les groupements sportifs, préciser que des moniteurs ceintures noires, bénévoles, sont à leur disposition pour diffuser leur enseignement judo.
C'est dans ce cadre que les professeurs Robert et René ROBECCHI ont détaché Roland NEGRO pour assurer, sous leur responsabilité, la direction technique de la nouvelle salle du Gazelec installée au " poste préfecture ", place Pierre-Gautier
En effet, après plusieurs rencontres C.A.S. - direction du centre de Nice, cette dernière accepte de mettre à disposition des judokas une salle.
La C.A.S. fournit un tapis de 62 m2. Les judokas ont confectionné un plancher pour isoler du sol les tatamis.
 
Cette section se donne un bureau dès le 5 novembre 1964. Président : Jean TOSEL.
Vice-président : Charles NEGRO.
Secrétaire : Gilbert GIOVAGNOLI.
Trésorier : Lucien BOSIO.
Les cours sont donnés deux fois par semaine, les mardis et jeudis, par M. Roland NEGRO.
 
Le 18 octobre 1965, constitution du nouveau bureau. Président M. Georges BRET.
Effectif au 31 décembre 1965 : vingt-quatre participants (quatorze agents, sept ayants droit, trois extérieurs).
Les premières années sont consacrées à la formation de judokas et à des rencontres inter-salles.
 
Effectif au 23 avril 1968: trente-huit pratiquants (vingt-neuf agents et ayants droit, neuf extérieurs).
 
SAISON 1969-1970
Nous participons à la coupe C.C.A.S. R.-Guignabel (29, 30 et 31 mai 1970) ; un seul participant : BUFFA Guy.
Eliminatoire à Nîmes le 24 avril 1071, coupe R.-Guignabel équipe de Nice qualifiée pour la finale.
 
SAISON 1970-1971
Nous participons en masse à la coupe C.C.A.S. à Angers, où l'équipe de Nice est championne de France et remporte la coupe (5 et 6 juin 1971).
Composition de l'équipe : BUFFA, NIGON, MEOZZI, BOCCHI, NEGRO et BORGHESI.
En individuel, NEGRO est champion de France en mi-lourd. Trois titres de vice-champion de France : BUFFA (léger), R. BORGHESI (moyen), BQCCHI (mi-lourd).
Grand succès des judokas niçois qui honorent bien ces journées qui sont plus particulièrement marquées par la commémoration du 25' anniversaire du statut national du personnel E.G.F.
 
SAISON 1971-1972
Après éliminatoire le 8 avril 1972, à Marseille, participation à la finale coupe C.C.A.S. à Chinon-Avoine.
L'équipe de Nice va jusqu'en demi-finale en individuel : BUFFA (léger), vice-champion de France ; NEGRO (lourd), champion de France.
Septembre 1972 : trente-cinq pratiquants (dix agents et vingt-cinq fils d'agents).
 
SAISON 1972-1973
Coupe C.C.A.S. à Savines-Embrun, en coupe des jeunes : J.-M. BOCCHI (léger), champion de France.
 
SAISON 1974-1975
Les 12 et 13 avril 1975, à Toulouse, onze participants : VERONESE (mi-lourd), troisième ; CHATRE (lourd), champion de France ; BOTTERMAN, troisième ; BIGLIA, troisième.
D'autre part, effectif saison 74-75 : soixante-cinq pratiquants (dix huit agents, vingt-deux ayants droit, onze extérieurs).
 
SAISON 1975-1976
10 et 11 avril 1976, à Valenciennes, l'équipe de Nice est battue en finale par Nîmes.
En individuel : BIGLIA (mi-moyen), troisième ; BOTTERMAN (moyen), troisième ; BUFFA (mi-moyen), champion de France ; BOCCHI, champion de France ; CHATRE, champion de France.
 
SAISON 1976-1977
23 et 24 avril 1977, à Strasbourg, coupe C.C.A.S. (neuf participants).
Individuel ceinture noire : BUFFA (léger), NEGRO (lourd), champions de France ; CHATRE (mi-lourd), vice-champion ; BOTTERMAN (léger), troisième ; CALLARCO (sénior), troisième ; GAUBIAC, troisième coupe des jeunes.
L'équipe de Nice est vice-championne de France.
 
SAISON 1977-1978
29,30 avril 1978, à Avignon, coupe C.C.A.S., trois participants. BUFFA (léger), champion de France.
 
SAISON 1978-1979
5 et 6 mai 1979, La Roche-sur-Yon, neuf participants.
Individuel. NEGRO, vice-champion de France. L'équipe de Nice est quatrième.
Le 15 octobre 1979, le complexe sportif Pierre Sémard fonctionne. Nous abandonnons donc la salle de la préfecture pour une salle deux fois plus grande.
 
SAISON 1979-1980
26 et 27 avril 1980, à Tarbes, coupe Guignabel, un seul participant BÙFFA.
26 avril 1981, challenge Ville de Nice : onze classés.
 
SAISON 1980-1981
16 et 17 mai 1981, Avignon, coupe Guignabel, huit participants : NEGRO (lourd), vice-champion de France.
 
SAISON 1981-1982
Soixante-dix-neuf pratiquants, dont cinquante licenciés à la F.F.J.D.A.
Le judoka François CALLARCO a obtenu, courant 1982, lors des passages de grade, le diplôme de ceinture noire première dan.
 

SAISON 1982-1983
4 et 5 juin 1983, coupe C.C.A.S. à Bordeaux, trois participants. Il faut noter également la présence d'une petite salle de judo installée à Lingostière où Guy BUFFA en est le responsable.
 
SAISON 1983-1984
Quatre-vingt pratiquants, dont cinquante-cinq licenciés F.F.J.D.A. COMPOSITION DU BUREAU
Président : BRET.
Trésorier : CALLARCO. Secrétaire : BOUZEREAU.
Enseignants : René et Robert ROBECCHI, Roland NEGRO, François CALLARCO.
 

 

 

ce site a été créé sur www.quomodo.com